fbpx

Les Criminels de l’Ornement, coupables ou innocents ?

30 août 2020|Actualités|Nouveautés

Le Printemps des Docks offre une carte blanche aux fondateurs du Collectif Les Criminels de l’Ornement !

Qui sont ces bandits ?

« L’ornement est superflu, l’ornement est décoratif, l’ornement est inutile, l’ornement est bourgeois, l’ornement est kitch, l’ornement est anecdotique… Et pourtant nous, designers, revendiquons l’ornement ! »

Le collectif de designers Les Criminels de l’Ornement a été créé par les designers Anja Clerc et Charles de Metz-Noblat.

C’est en souhaitant présenter un design ouvert à tous que l’aventure du collectif commence en 2019. Traitant chacun l’ornement à sa façon dans leurs créations, Anja et Charles décident de montrer qu’ornements et design ne sont pas incompatibles et ouvrent les portes de leur atelier commun en mars 2019 lors de la Biennale Internationale du Design de Saint-Etienne. Pour l’occasion, ils invitent une quinzaine de designers français à se joindre à eux, la règle étant d’assumer entièrement la part ornementale de leur travail ! L’exposition Les Criminels de l’Ornement, ainsi que le collectif, débutent à Saint-Etienne le 21 mars 2019.

À l’occasion du salon lifestyle Le Printemps des Docks / ID d’art, le duo donnera une nouvelle fois la parole aux irréductibles designers  qui enfreignent délibérément l’adage selon lequel « l’ornement est un crime ». En s’entourant de Noémie Bonnet Saint Georges, Anne-Charlotte Saliba, Bertille Derail et Marc Sicard, ils proposeront une sélection  éclectique d’objets, de petits mobiliers et de luminaires, qui questionnent l’usage de l’ornement dans le design d’aujourd’hui.

Support d’émotion et de narration, processus créatif ou aléas de fabrication, l’ornement s’émancipe dans la création contemporaine !

Mais pourquoi sont-ils «Criminels» ?

Rassurez-vous, il s’agit d’un clin d’oeil historique ! Adolf Loos, grand penseur et créateur du début du XXe siècle, écrit l’essai «Ornement et Crime». Il dénonce l’ornement, devenu vide de sens de par son industrialisation et les différentes copies des styles anciens. L’époque doit faire table rase du passé, supprimer les fioritures et créer son propre style. Ainsi commence le modernisme. Adieu ornement ! Mais pas pour longtemps…

Alors coupables ou innocents ? À vous d’en juger les 20, 21 et 22 novembre au salon Printemps des Docks / ID d’art !

Plus d’informations sur leur Facebook et Instagram

les-criminels-de-lornement-deco-lustre-bois

Anja Clerc

Surtout_de_table_Gargantua_┬®Charles de MN

Charles de Metz-Noblat


Pour visiter le Printemps des Docks, pensez à réserver votre billet prévente au tarif de 7€ jusqu’au 19 novembre 2020 minuit.
BILLETTERIE


Ne manquez aucune information sur le salon !

Abonnez-vous à notre newsletter ›